Qui parmi-vous connaît la marque Corum ?

Allé, levez la main ou le doigt autre que votre majeur, ne soyez pas timide.

Comment ça vous n’avez-pas eu le temps de réviser vos pages Wikipedia à cause de la coupe du monde de Futebol (à prononcer en Portugais, qui mène 1-0 face au Maroc à l’heure qu’il est, grâce à une magnifique tête plongeante du Macron du foot CR7) !?

Mais je m’en carre la transversale moi de vos excuses aussi bancales que la cheville de Neymhair !

Faites donc plutôt ce que je dis, et pas ce que je fais.

Car en pleine période de bachotage et d’épreuve d’Histoire Géografist (Géographie à point levé), ne pas savoir placer la marque Corum sur la carte horlogère c’est aller droit au naufrage mes très chers supporters.

Alors si vous voulez vous démarquer, et pouvoir ainsi espérer sortir des poules de luxe en tête, bombez fièrement le torse comme un coq, et faites-moi votre plus belle Ola pour une marque qui dépoussière autant les lucarnes que les petits filets horlogers depuis plus de 60 ans déjà.

Cette marque, c’est donc Corum, qui n’est pas une société fabriquant des spiritueux à partager à la mi-temps, mais plutôt une entreprise horlogère flottant sous drapeau Chinois depuis 2013, et qui fabrique des montres au caractère et à l’esthétisme aussi fort que l’eau de vie qu’elle ne distille pas.

Et la clé de son succès ne réside pas seulement dans ses capitaux asiatiques, mais bien dans sa clé éponyme, la « Clé Corum », qui outre le fait de faire office de logo, est aussi un élément à part entière faisant tourner la mécanique de la marque en qualité de contrepoids de l’aiguille de seconde du modèle Admiral’s Cup depuis les premiers balbutiements de la marque en 1956.

ADMIRAL 45 SKELETON

BASELWORLD 2018 - LES NOUVEAUTES CORUM - 004

Il était donc normal de retrouver cette clé comme gouvernail de la collection Admiral’s Cup sur la trotteuse de l’Admiral 45 Skeleton.

Admiral 45 qui comme son blaze l’indique est elle aussi victime du réchauffement climatique puisqu’ayant enlevé son cadran pour se sentir plus à l’aise.

Un manque de pudeur des plus bienvenus tant cette Admiral 45 n’a de squelette que la taxonomie. Car bien que le disque de date souffre d’une légère anorexie, quelle poupe bien fournies mes amis !

45mm, titane grade 6, étanchéité jusqu’à 300 mètres…, j’espère en tout cas croiser d’aussi beaux calibres que ce CO 082 sur les plages de l’Atlantique cet été moi.

HOBO COIN

BASELWORLD 2018 - LES NOUVEAUTES CORUM - 002

Corum est aussi connue pour être la marque qui a introduit le concept de montre-monnaie il y a presque 50 ans.

Alors bien sûr, il ne s’agissait pas d’une nouvelle monnaie que l’on attachait à son poignet pour ne pas la perdre, car le capitalisme veut que ce soient les poches et non le poignet qui soient bien remplis (vous me direz elles paraîtraient plus remplies avec des montres qu’avec des billes), mais de montres avec une pièce de monnaie comme cadran.

Cette année, Corum a présenté la Hobo Coin, fruit d’un partenariat avec l’artiste russe expatrié à New-York Aleksey Saburov, dont la vocation artistique est de redonner vie à l’art populaire éponyme, les hobo coins.

BASELWORLD 2018 - LES NOUVEAUTES CORUM - 003

Le quésaco des hobo coins, ou « pièces du vagabond », consiste en des pièces de cinq cents en nickel, alors fétiches des classes pauvres américaines à l’aube de la « Grande Dépression » de 1929, que même les vagabonds, généralement travailleurs itinérants, artistes sans argents mais avec du nickel, ou militaires en partance pour l’abattoir, retravaillaient à la main pour augmenter la plus-value de ces pièces qui ne valaient pas un clou.

Et bien pareil pour Corum avec sa Hobo Coin, une marge coef 10 et un saphir bleu en sus.

Chaque cadran de Hobo Coin est ainsi gravé à la main pour rester fidèle tant à la façon de l’époque qu’à la valeur unique de chaque pièce, et muni d’un bracelet en jean histoire de parfaire l’image populaire de cet Art.

Seul bémol à la partition historique, un saphir bleu sur la couronne, dont je doute que même le plus fortuné des sans-dents ait eu les moyens de s’en payer une à l’époque. De couronne. Alors de là à avoir un saphir dans le chicot…

Quoiqu’il en fût et qu’il en soit aujourd’hui, ce saphir constitue la touche Corum, autrement dit ce petit décalage qui change tout si cher à la marque.

Une Hobo Coin aux allures de flip a coin, autrement dit pile poil dans ta face.

GOLDEN BRIDGE RECTANGLE

BASELWORLD 2018 - LES NOUVEAUTES CORUM - 005

Une des 5 collections formant la triforce de Corum (et oui, 5 triangles dans la triforce,… fractal quand tu nous tiens…), et qui, c’est le cas de le dire, forme un pont entre les brins de l’ADN de la marque, c’est la collection Golden Bridge.

Un pont comme le triangle, d’or, qui a mon sens a majoritairement contribué à dessiner les lettres de noblesse de la marque.

BASELWORLD 2018 - LES NOUVEAUTES CORUM - 010
BASELWORLD 2018 - LES NOUVEAUTES CORUM - 008

Après une déclinaison en version rectangulaire en 2017, grâce notamment au perfectionnement du mouvement horizontal par son designer Dino Modolo, Corum s’est cette année associé au compositeur de musiques de films Joachim Horsley, pour proposer une version 2018 encore plus technique puisque toute en musique de sa désormais célèbre Golden Bridge Rectangle.

BASELWORLD 2018 - LES NOUVEAUTES CORUM - 007
BASELWORLD 2018 - LES NOUVEAUTES CORUM - 006

C’est donc au rythme de la septième symphonie de Beethoven que la Golden Bridge Rectangle vous caressera les tympans, en plus de la rétine si cela ne vous suffit pas.

BUBBLE

BASELWORLD 2018 - LES NOUVEAUTES CORUM - 011

Ouaip. Vous avez bien lu. Collection Bubble.

Quand je vous disais que Corum est une marque dont le décalage est inscrit dans l’ADN.

Alors en génétique, généralement, un décalage donne des résultats plutôt catastrophiques, mais en horlogerie, ça passe crème !

Manque plus que le Gum au Bubble me direz-vous, mais bon, là, ça partirait en sucette.

Quoique, en parlant de Chupa Chups, j’aurais adoré voir l’édition Salvador Dalí de cette Bubble !

BASELWORLD 2018 - LES NOUVEAUTES CORUM - 015

Pour l’heure, c’est avec les photographes Matt Barnes et Juliette Jourdain que l’on passe un plutôt bon quart d’heure, avec des éditions aussi hautes en couleurs que le sont le talent de ces deux artistes aux travaux pour le moins atypiques et… gonflés.

BASELWORLD 2018 - LES NOUVEAUTES CORUM - 012
BASELWORLD 2018 - LES NOUVEAUTES CORUM - 013

Cette année à Bâle, la marque Corum a donc encore régalé, avec des créations aussi sucrées qu’équilibrées.

Comme le veut la comptine pour grands enfants, Corum, c’est la p’tite bulle qui gonfle, qui gonfle, qui gonfle.

Et quelque chose me dit que contrairement à la grenouille, elle n’est pas prête d’éclater !

footer copy

ALORS TU AS LIKÉ ??!!

DOMO FOLLOW !

ARTICLES QUE TU POURRAIS AUSSI KIFFER

  • Tous
  • Lifestyle
  • Look
  • Montres

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.