DANS LE COCKPIT BELL & ROSS

Mardi dernier, Le Claqueur de Doigts a été invité à se présenter à une session de rattrapage des nouveautés 2018 de la marque Bell & Ross après son lamentable échec au grand horloral annuel de Bâle.

En effet, si vous êtes aussi assidu aux aventures du Claqueur de Doigts que ce dernier est accroc aux séries Netflix, alors vous êtes déjà au courant du spoil de l’épisode Bell & Ross de Baselworld.

Et si ce n’est pas le cas, bien sûr que je vous en voudrais au point de blacklister votre IP, mais comme Le Claqueur de Doigts n’est pas bégueule (et surtout qu’il n’en a pas les moyens, pour le moment… (rire de boîte à Lambert)), alors je ne vous tirerai pas plus longtemps la gueule et vous inviterai donc prestement à mater le replay de ce foireux épisode ici.

Baselworld 2018 - Nouveautes BELL et ROSS - 001

Foireux car oui, sans vouloir faire mon divulgâcheur comme diraient nos amis qui sourient à chaque fois qu’ils voient la question « à quand la VFF !? » sur le forum d’une zone de téléchargement pas trop trop légale, autrement dit les Québécois quoi, le synop de cette non-aventure tient en une ligne : « C’est l’histoire d’un vendeur à la sauvette répondant au nom de Bell & Ross ». Point.

En d’autres termes, il n’y a rien à voir.

Et bien c’est exactement ce qu’il s’est passé pour moi à Baselworld cette année.

Ce jour-là, devant la devanture de Bell & Ross, je me serais cru dans la peau de Columbo en service sous la Tour Eiffel. En d’autres termes uniquement entouré de playmobiles, de touristes pardon.

Circulez y’a rien à voir.

Et oui, ce jour-là, le Claqueur de Doigts l’a eu dans le c*l, et s’est cassé le nez devant les non-nouveautés de la marque comme un skateur ferait un faceplate digne d’être publié sur Youtube.

Je n’y vais pas de main morte, je l’admets volontiers, car sinon je ne serais pas en mesure d’écrire ce propos (si j’avais la main morte), mais il faut bien un élément déclencheur qui cogne aussi fort que la douceur dont le masseur Bell & Ross fait preuve pour lancer l’intrigue, plaît-il ?

Car oui, Bell & Ross est une marque qui soigne autant son image que sa communauté.

Les Nouveautes Bell et Ross - 000

Et vous remarquerez que je parle de communauté, et non de client.

C’est peut-être un détail pour vous comme dirait le joueur de piano debout, mais pour moi, et à fortiori théoriquement pour vous, ça doit vouloir dire beaucoup.

Jugez plutôt.

Alors que dans mon précédent article j’étais comme Griezmann à sa sortie du match contre les Etats-Unis Samedi, autrement dit victime d’une inversion anatomique entre mes boules et mon moral alors dans les chaussettes (et oui, je sais, j’ai les bourses comme les dents et le bras, longues. Prétentieux. C’est pas faux.), et bien Bell & Ross a suivi les conseils de Vikash Dhorasoo à l’égard de notre attaquant phare en venant personnellement me cajoler.

Et pas de n’importe quelle façon.

Avec l’art de la manière d’y mettre la forme à fond. Et pas l’inverse, Bell & Ross n’étant pas en vente chez Decathlon.

L’ourson Bell & Ross m’a donc envoyé une invitation cajoline à son cocktail de présentation des nouveautés 2018 de la marque.

Les Nouveautes Bell et Ross - 001

Moi qui ne suis jamais allé à une seule session de rattrapage de ma vie, si j’avais su, j’aurais planté mes examens plus souvent !

Car franchement, honnêtement, j’ai été plus que bien reçu.

Et pour le chien fougueux que je suis, être accueilli autrement qu’avec des quilles, bah ça remonte les choses à leurs places, notamment le moral.

La preuve, puisque la troisième personne qui m’a personnellement accueillie en deux mètres après avoir franchi le pas de la porte, c’est ni plus ni moins que Herr Carlos Rosillo, qui m’a lui-même confirmé qu’il ne vient pas du Languedo… (les blagues les plus courtes restent toujours les meilleures, n’est-ce pas ?)

Monsieur Rosillo qui je dois quand même l’avouer m’a un peu fait flipper dans les premiers instants de notre discussion, en affichant un sourire émail diamant aussi figé qu’une statue du musée Grévin, la peau cireuse en moins.

Mais après plusieurs discussions, et trois heures passées en sa compagnie, je peux l’affirmer : Monsieur Rosillo ne souriait pas seulement pour faire bonne figure, il était vraiment et sincèrement heureux d’être parmi nous, et de nous savoir heureux d’être parmi lui.

Les Nouveautes Bell et Ross - 004

Je dis nous, car sans avoir été adoubé par la communauté, je me suis senti immédiatement à l’aise dans cet évènement qui avait tout l’air d’une réunion de famille.

Et ça, c’est bien grâce aux deux darons, dont je ne m’avancerai pas plus sur l’intimité de leur relation, Carlos Rosillo et Bruno Belamich.

D’ailleurs, en parlant de daron, c’est bien la première fois qu’un patron me fait personnellement son mea culpa. Pour le pretium doloris subi à Bâle.

Je ne vous cacherai pas qu’à ce moment-là, je suis littéralement tombé de la chaise sur laquelle je n’étais pas assis.

Moi qui n’en demandait pas tant avec ma taquinerie, j’ai été servi. L’arroseur arrosé comme on dit.

Faute avouée qui n’en était pas une complétement et doublement pardonnée pour le coup.

Simplicité, proximité, sincérité.

Voilà bien les trois ingrédients pour une recette parfaite de la fidélité.

Et ce ne sont pas les membres du Bell & Ross Gang, BR Gang pour les intimes, qui me contrediront.

Eux aussi étaient comme à la maison, et frétillaient comme des poissons dans l’eau du grand bocal du 8 Rue Copernic.

Un bocal pas piqué des hannetons, en même temps c’est la saison, au demeurant.

Jugez plutôt bis.

Les Nouveautes Bell et Ross - 007

Dès le seuil de la porte, on se sent comme un nucléotide accroché au brin d’ADN de la marque.

Mention particulière néanmoins pour ce paillasson. Ce n’est que mon avis, mais personnellement, je ne laisserais personne marcher sur mes valeurs. Alors de là à s’essuyer les pieds sur mes principes.

Ceci étant dit, mettre les deux pieds sur l’esperluette revient aussi à être immédiatement propulsé au cœur de la philosophie de la marque : l’union des compétences.

Une union dont le meilleur exemple est celui de Messieurs Carlos Rosillo et Bruno Belamich, exemplaires de complémentarité au cours de leur présentation et leurs interventions, complémentarité qui constitue à mon sens leur force et une grande partie de leur réussite dans l’accomplissement de leur catharsis qu’incarne Bell & Ross.

Les Nouveautes Bell et Ross - 006
Les Nouveautes Bell et Ross - 005

A gauche une hélice, à droite un siège éjectable qui côtoie un morceau de Red Falcon, tout ce qu’il faut pour décoller dans la foulée direction la haute atmosphère avec la salle de conférence au-dessus des escaliers.

Les Nouveautes Bell et Ross - 003
Les Nouveautes Bell et Ross - 002

BELL & ROSS – FEUILLE DE ROUTE DES NOUVEAUTÉS 2018

Conférence que je vous propose de retrouver sous forme de mashup pour ceux et celles qui auraient loupé ma story IG.

Le mur du son de la conférence de press-entation des nouveautés passé, on tire sur la poignée d’éjection histoire de garder la tête encore un peu dans les étoiles avant de revenir tout en douceur sur terre.

Rendez-vous donc demain pour le second volet de ce dytique, et la suite de cette chute libre au cours de laquelle vous aurez tout le loisir d’apprécier tête à l’envers ou à l’endroit toutes les nouvelles figures que la patrouille horlogère Française Bell & Ross a tracé pour vous dans le ciel horloger de 2018.

footer copy

ALORS TU AS LIKÉ ??!!

DOMO FOLLOW !

ARTICLES QUE TU POURRAIS AUSSI KIFFER

  • Tous
  • Lifestyle
  • Look
  • Montres

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.