Comme dit souvent la Corneille perchée qui fume la Racine de La Bruyère et Boileau de La Fontaine Molière dans le 1ᵉʳ arrondissement de Paris sur la place Mireille : « pétard (restons poli) c’est trop d’l’a bonne. »

Ah non, c’est pas ça.

« Parce qu’on vient de loin ? ». Non plus, ça c’est Les Inséparables R’n’Has Been québécois qui chantent ça (No offense au peuple élan, moi aussi j’aime les abricots bien lys et les jokes de papa).

Non, le grand aîné des Corneille dit plutôt ça : « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. »

Et bien pareil pour la marque Frédérique Constant qui a soufflée ses 30 bougies la semaine passée au cours d’une soirée pas très sage comme en témoignent ces images.

Oui, pour ses 30 ans, Frédérique Constant a mis les petits plats dans les grands, allumé le feu comme dirait feu Johnny, et fait revenir ses convives jusqu’à ébullition dans un Faust transformé pour l’occasion en chaudron d’un évènement bouillonnant de passion.

Talent et passion, voilà bien les deux ingrédients secrets de la recette du succès de la marque Frédérique Constant.

Nom de Zeus Marty, grimpe donc dans la DeLorean du Claqueur de Doigts et viens faire un retour vers un radieux fu-tour (voyage temporel pour bilingue).

BAX TO A BEAUTIFUL FUTUR – STAS-GE 1

FREDERIQUE CONSTANT 30th Anniversary - 1988

Allez, on met son smartphone dans sa banane, on enfile son plus beau pull Waikiki et son jogging violet Champion, on visse sa visière transparente verte, et c’est parti.

On est en 1988.

Aletta Bax et Peter Stas, deux Allemands expatriés en Asie passent tranquillement leurs vacances d’hiver dans les alpages Suisse quand soudainement, à court d’oxygène dû à l’altitude, ils sont pris d’hallucinations :

« Peter », dit Aletta, « pourquoi les Alpes ressemblent à des montres ? »

« C’est l’effet Suisse Made » rétorqua Peter. « Aletta », poursuit-il, « et si on faisait nous aussi des montres ? ».

« Wunderbar » s’exclama Aletta ! « Et si on on leur donnait le nom de chacun de nos grands-parents ? » suggéra-t-elle.

« Sublaïme idée ma chérie » s’esclaffa Cristina, Peter pardon.

Après avoir été tout deux réanimés par les sauveteurs de la station de Saint Moritz, Aletta et Peter rentrèrent dans leur pays d’adoption en Asie avec une idée qui comme la toupie d’Inception n’allait plus s’arrêter de tourner dans leurs têtes.

C’est ainsi que la marque Frédérique Constant était née.

Dans les faits, ça ne s’est pas tout à fait justement passé comme ça.

Mais c’est bel et bien en 1988 que Peter Stas et Aletta Bax donnèrent naissance à la marque Frédérique Constant, fruit d’une passion pour l’horlogerie héritée de l’aïeul de Peter Stas qui fut fabricant de cadran pour horloges.

Après que la trotteuse ait fait son petit bout de compteur, Peter et Aletta décidèrent de nommer leur marque en hommage à leurs précurseurs aïeux, Frédérique Constant, comme les noms de la grand-mère d’Aletta et du grand-père de Peter respectivement.

Trois ans plus tard, la marque reçoit sa première commande de 350 montres.

Remontée tel un ressort de barillet après ce premier succès, la marque lance en 1992 sa première collection de six modèles aux mouvements suisses avec comme leitmotiv, celui de fabriquer des montres classiques de haute qualité mais budget friendly, autrement dit à un prix raisonnable.

Un leitmotiv qui ne quittera alors plus la marque réputée pour ce gimmick : « High quality watches at sensible prices ».

Et en 1994, dans l’effervescence de la réussite, Frédérique Constant créé ce qui allait devenir la signature de la marque : la collection Heart Beat.

Collection dont la particularité réside dans son cadran ajouré exhibant l’organe qui fait battre le cœur d’une montre mécanique : le balancier et l’échappement, comme en témoigne cette Ladies Heart Beat sortie plus tard (1999).

FREDERIQUE CONSTANT 30th Anniversary - 1999-2001 - Ladies Heart Beat caliber - 002

Une création majeure qui permettra d’ailleurs à la marque d’être présente au Salon mondial de l’horlogerie et de la bijouterie de Bâle en 1995.

FREDERIQUE CONSTANT 30th Anniversary - 1999-2001 - Ladies Heart Beat caliber - 001

Avec une clientèle d’amateur de belles montres sans cesse grandissante, Frédérique Constant arrive alors à un tournant de son histoire, que la marque décida de négocier pied au plancher version Gymkhana en donnant un grand coup de frein à main pour drifter d’un continent à l’autre tel Ken Block sur un parking.

FREDERIQUE CONSTANT 30th Anniversary - 1997

On est en 1997, Frédérique Constant boucle ses valises et décide de s’installer à Genève, sur la terre même de l’horlogerie, avec un seul objectif en tête : devenir le prophète du dicton en cette terre étrangère horlogère.

Frédérique Constant entre alors dans l’ère du développement global.

En 2000, Frédérique Constant investit ses premiers locaux à Chêne-Bourg, et dès lors, touuuut s’accélère avec la sortie de nouveaux modèles et dès 2001, la création de nouveaux calibres de manufacture, dont ce Yacht Timer Regatta caliber.

FREDERIQUE CONSTANT 30th Anniversary - 1999-2001 - Yacht Timer Regatta caliber

Trois ans de recherches et d’innovation plus tard, en 2004, la marque créée ainsi son premier mouvement Heart Beat Manufacture.

FREDERIQUE CONSTANT 30th Anniversary - 2004 - 1rst Heart Beat Manufacture - 001
FREDERIQUE CONSTANT 30th Anniversary - 2004 - 1rst Heart Beat Manufacture - 002
FREDERIQUE CONSTANT 30th Anniversary - 2004 - 1rst Heart Beat Manufacture - 003

Puis inaugure en 2006 sa nouvelle manufacture de 3200 M2 avec tout ce qu’il faut dedans, des ateliers T0 de production de mouvements en passant par l’assemblage de calibre en T1 et l’assemblage de montres en T2 T3, jusqu’aux bureaux de contrôle qualité, le tout sur 4 étages et avec la particularité de réunir bureaux et ateliers sous un même toit.

La famille Frédérique Constant a alors trouvé sa maison et ne cessera de se distinguer dans le monde horloger en multipliant la création de nouveaux « mouvements maisons ».

FREDERIQUE CONSTANT 30th Anniversary - 2006 - 2010

Dont le désormais célèbre premier tourbillon doté d’une roue d’échappement en silicium, une première mondiale révélée en 2008, avec comme atouts majeurs :  répartition optimale du poids, oscillation rapide à 28 800 alternances par heure, et une cage de tourbillon numérotée.

FREDERIQUE CONSTANT 30th Anniversary - 2008 - Introduction of the heart beat tourbillon - 001
FREDERIQUE CONSTANT 30th Anniversary - 2008 - Introduction of the heart beat tourbillon - 002
FREDERIQUE CONSTANT 30th Anniversary - 2008 - Introduction of the heart beat tourbillon - 003

Bon, la suite demain ? Allez, la suite du Bax Stas-ge des 30 ans de la marque Frédérique Constant demain !

footer copy

ALORS TU AS LIKÉ ??!!

DOMO FOLLOW !

ARTICLES QUE TU POURRAIS AUSSI KIFFER

  • Tous
  • Lifestyle
  • Look
  • Montres

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.