Que serait une série consacrée aux icônes de la musique sans tous les outils dont les fameux cônes d’ampli ayant permis aux artistes d’exprimer leurs envies et leur créativité ?

Pas grand-chose si vous voulez mon humble avis.

Et ne vous avisez pas de me dire que le pinceau ne fait pas l’artiste. De Vinci n’a pas peint la Joconde avec une patte de lapin Leroy Merlin.

Déjà parce que l’équipementier du bricolo du Dimanche n’existait pas, mais surtout parce que l’emploi obscur à l’usage pas très clair de cet outil n’aurait pas été adapté, sauf peut-être pour peindre les murs de l’atelier en un abstrait blanc-cassé.

Le pinceau importe autant que le choix de la palette artistique et du talent dudit artiste.

Quiconque a d’ailleurs un jour gratouillé dans sa vie autre chose que l’intérieur de son conduit auditif sait qu’une Gibson Les Paul ne sonne pas pareil sur un Peavey Tweed Classic 30 que sur un Orange Rocker 30C.

En d’autres termes, l’ampli est à la guitare ce que Marshall est à Eminem, it matters.

Et ça tombe bien, Raymond Weil a décidé de lui rendre hommage.

RAYMOND WEIL TANGO MARSHALL - 001

Marshall Matters

Non pas à Marshall Bruce Mathers III, au grand dam du Claqueur de Doigts, mais au non moins célèbre, si ce n’est plus, fabricant d’amplis Marshall, ce qui est déjà pas mal.

D’autant plus lorsque l’on connaît la maîtrise du tapping mécanique de la marque.

C’est simple, tout ce que touche cet horloger du bout du doigt se transforme en montre à succès.

Preuve en est avec les deux modèles que je vous ai déjà présenté, l’iconique Freelancer David Bowie pour commencer, puis la légendaire Freelancer AC/DC.

RAYMOND WEIL TANGO MARSHALL - 004

GOTAN PROJECT

Raymond Weil a choisi d’allumer les lampes de sa dynamique collection de chronographes Tango pour faire ressortir les harmoniques du fabricant d’ampli.

Et force est de constater que cette Tango Marshall limitée à 1000 exemplaires en a sous la pédale.

A commencer par cette finition en PVD noir de toute beauté du boîtier de 43mm en acier inoxydable à la taille aussi généreuse que les baffles des amplis Marshall.

Vient ensuite la lunette avec une bague de tachymètre dont les chiffres et indexes matchent la couleur Or de la platine des amplis de la marque.

RAYMOND WEIL TANGO MARSHALL - 002

« Un, deux, trois, quatre ! » comme dirait Le Brio, c’est maintenant qu’on branche et qu’on fait chauffer les guitares avec ce cadran qui faisons un vacarme de tous les diables. Pas de fausse note ici, on accorde les temps comme on veut quand on écrit une chanson, du moment que ça sonne juste.

Comme ce cadran de la Tango Marshall, avec sa surface galvanique noir en relief au motif du tissu des amplificateurs et des enceintes de la marque.

RAYMOND WEIL TANGO MARSHALL - 005

Les deux compteurs à 6 et 9 heures sont quant à eux également en relief, mais cette fois au motif des boutons de réglages des amplis, franchement chouettes, alors que les aiguilles des heures et des minutes sont-elles en or jaune avec du SLN C1 blanc qui rappelle le logo Marshall, SLN que l’on retrouve également sur les indexes aux liserés dorés encadrés par un cercle des secondes blanc du plus bel effet.

En un mot, ça en jette.

RAYMOND WEIL TANGO MARSHALL - 003

Autant que la couronne vissée et la boucle déployante toutes deux logotées RW, avec finitions polies et grainées.

RAYMOND WEIL TANGO MARSHALL - 006

Un petit mot sur le mouvement de cette Raymond Weil Tango Marshall, qui est un quartz ETA, un peu comme les amplis modernes de Marshall qui ont troqué les lampes pour le transistor.

Ça marche tout aussi bien, mais ça a tout de même moins de charme que la chaleur des lampes, et du mouvement mécanique dans ce cas précis.

Mais ne vous méprenez pas, ceci a un avantage, celui du prix.

Celui-ci est en effet de 1390€ TTC, autrement dit très raisonnable pour une montre qui ne l’est pas avec son côté rock assumé qui envoie définitivement du très lourd, notamment avec ce bracelet en cuir de veau véritable noir avec coutures blanches qui termine de parfaire l’hommage à cette légendaire marque d’amplificateurs qu’est Marshall.

RAYMOND WEIL TANGO MARSHALL - 007

LE VERDICT DU CLAQUEUR DE DOIGTS

Cette édition limitée Raymond Weil Tango Marshall reflète en tous points ceux que ces deux marques ont comme dénominateurs communs.

Celui d’aimer la musique. La scène. Les gens. Le style de vie.

Autant de raisons de vivre qui personnellement ne me donne qu’une envie, celle de porter une Tango Marshall au poignet la prochaine fois que j’allumerai mon ampli.

Tango Marshall 8570-BKC-MARS1 : 1’390 €

footer copy

ALORS TU AS LIKÉ ??!!

DOMO FOLLOW !

ARTICLES QUE TU POURRAIS AUSSI KIFFER

  • Tous
  • Lifestyle
  • Look
  • Montres

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.